Maison de l'Espoir

LOGO

Child-Help construit des Maisons de l'Espoir près des hôpitaux de référence où nos enfants bénéficient d’une neurochirurgie qui leur sauve la vie. Le personnel de la Maison de l'Espoir prend soin des enfants atteints de spina bifida et d'hydrocéphalie et de leurs parents, avant et après la chirurgie. 
Il soutient, informe et réconforte les parents, facilite le contact avec l’équipe soignante de l'hôpital.

L’aide apportée crée souvent des liens durables d’une importance capitale tant pour les parents que pour les enfants. Les relations établies avec les autres malades procurent une aide précieuse, ils se sentent moins seuls. 

Après le séjour à l’hôpital, les premiers jours sont cruciaux pour une bonne évolution du processus de guérison.

Les parents et leurs enfants doivent parfois voyager pendant des jours pour atteindre l’hôpital. Leur prise en charge dans la Maison de l'Espoir leur évite des allers-retours inutiles et non sans risques pour se présenter au premier contrôle médical après la chirurgie. De plus, les parents repartent mieux armés pour bien s’occuper de leur enfant porteur d’un handicap.

Les Maisons de l’Espoir se veulent aussi un foyer pour les parents afin qu’ils puissent y trouver de l'aide et un refuge quand nécessaire.

Pendant leur séjour les jeunes parents reçoivent des informations précieuses sur le handicap de leur enfant, sur leurs droits, et sur  les différents lieux de prise en charge existants. On les renseigne aussi sur les bienfaits de l’acide folique afin de réduire le risque d’avoir un autre enfant présentant un spina bifida à l’avenir. Les parents d’enfants atteints de spina bifida bénéficient également d’une formation à la gestion de l’incontinence et apprennent ainsi à gérer les soins et le suivi de leur enfant une fois rentrés à la maison où, le plus souvent, ils ne pourront pas compter sur l’aide d’un médecin.

Il est essentiel que les Maisons de l’Espoir établissent de bonnes relations avec l'hôpital, les médecins traitants et les autres prestataires de soins. D’une part l’équipe se tient inconditionnellement du côté des parents et d’autre part elle accompagne les professionnels dans leur travail. Elle fait fonction de passerelle entre les familles et les travailleurs sociaux. Pour garantir une collaboration de qualité il est important que la direction de l'hôpital y adhère et en perçoit le avantages tels que des hospitalisations plus courtes, des soins de meilleure qualité, des drains (shunts), etc.

Child-Help considère donc les Maisons de l'Espoir comme un soutien à l'aide existante et  comme complémentaires aux soins de santé d'un pays. Les Maisons de l'Espoir n’apportent pas de soins  prodigués par  d’autres prestataires. Elles aident à améliorer l’accès aux soins et leur qualité.

Depuis, de nouvelles Maison de l’Espoir ont ouvert leurs portes à Lusaka, à Kinshasa, à Hanoi et à Kijabe.

HoH 2  HoH 3  HoH 4

Comment aider?

Aidez Child-Help et donnez ainsi un vrai départ aux enfants porteurs d’un handicap dans les pays pauvres du Sud.

Restez informé

Recevez les dernières nouvelles sur Child-Help directement dans votre boîte mail.

CHILD-HELP OP SOCIAL MEDIA